Nous contacter

02 43 51 72 72

Pôle Régional du Handicap
1 boulevard de Maule
CS 50103
72650 Saint-Saturnin

direction.generale
@asso-prh.fr

Qu’appelle-t’on une lésion médullaire ?

Une lésion médullaire correspond à une atteinte de la moelle épinière, c’est-à-dire une cassure dans le chemin des informations qui remontent vers le cerveau et qui en descendent (notamment les informations qui partent du cerveau pour commander le mouvement). Cette rupture induit des déficits de toutes les parties du corps dont certains chemins d’informations, de contrôle et de sensibilité, situés sous cette lésion. Plus cette lésion le long de la moelle épinière est proche de la tête, plus le nombre de parties du corps atteintes sera important.

Que provoque une telle lésion ?

Une paraplégie (une atteinte de deux membres inférieurs), une tétraplégie (une atteinte des quatre membres) avec des troubles moteurs, volontaires et réflexes, et de la sensibilité.

Toutes les lésions médullaires peuvent être accueillies, quelle qu’en soit la cause:
› tumorale,
› infectieuse,
› vasculaire,
› inflammatoire,
› traumatique.
Les personnes atteintes sont majoritairement des hommes, jeunes, blessés lors d’un accident sur la voie publique.

Les patients blessés médullaires sont accueillis dans le service IRIS soit :
› dans les suites d’une prise en charge chirurgicale, médicale, ou de réanimation,
› dans le cadre de leur suivi lors d’une complication.

Evaluer les incidences


Une équipe pluridisciplinaire vous prendra en charge. Différents bilans sont réalisés et visent à définir les incidences de votre lésion médullaire :

› Troubles moteurs
› Troubles sensitifs
› Spasticité
› Troubles vésico–sphinctériens et génitaux
› Troubles neurovégétatifs
› Prévention des risques cutanés (escarres)
› Douleurs neuropathiques

Propositions thérapeutiques et avenir du patient


L’objectif de votre prise en charge en rééducation est d’obtenir une autonomie la plus complète possible, de prévenir les complications liées à votre lésion médullaire (urologiques, cutanées), et de permettre une réinsertion socio-familiale et professionnelle la plus aboutie possible.
Après cette phase de rééducation aiguë, vous serez régulièrement suivi en consultation, afin d’éviter les complications liées à votre lésion.